L'HISTOIRE

Les aventures de l'Isola Madre se lient avec celles de la Famille Borromée à partir de 1502 et du début des premiers travaux de transformation de l'île en lieu de délices et de résidence privée selon la volonté de Lancillotto Borromée ; en 1542 l'île a déjà commencé à endosser l'aspect d'un jardin et environ quarante années plus tard, Renato I Borromeo commence les travaux de transformation du palais, en en confiant la gestion à Pellegrino Tibaldi, figure de proue de la culture lombarde contemporaine et architecte de confiance de San Carlo. A la fin du XVIIIème siècle, l'île apparaît essentiellement comme aujourd'hui et commence à être considérée comme un lieu de paix et de repos grâce au climat doux et à sa nature luxuriante. Sont construites par la suite les serres (1826) et la chapelle de la famille (à partir de 1858), érigée sur le côté oriental de la grande place, à laquelle elle a donné son nom. Le nom « Madre » (Mère), encore utilisée à ce jour, est pour certains un hommage à la suprématie historique de l'île dans le bassin de Verbano, pour d'autres il a été attribué en mémoire à la disposition bienveillante de la mère du comte Renato, Margherita Trivulzio.