Blog

Exposition « Vitalien VI. L'invention de l'Isola Bella » en avant-première : aperçu de la deuxième partie

De l’idée aux relevés, le projet grandiose de l’Isola Bella dans l’exposition consacrée à Vitalien VI Borromée

La suite du parcours de l’exposition « Vitalien VI. L’invention de l’Isola Bella » nous amène à la deuxième partie qui se concentre sur la phase de l’élaboration conceptuelle de l’Isola Bella. Un projet déjà cher à Charles III, père de Vitalien VI, qui imaginait de transformer ce « rocher » en un jardin en terrasses.

Un dessin des années 1660-1665 nous montre toute l’île entourée par le lac avant les importantes interventions engagées par Vitalien VI qui en ont modifié substantiellement l’aspect. Le relevé précède de peu le premier Projet planimétrique conséquent du Palais, qui est dû à l’architecte Andrea Biffi (vers 1665), dont l’empreinte a marqué de façon indélébile la construction de la grande structure, en guidant également les choix des architectes qui lui ont succédé.

À partir de ce moment-là, l’île change et prend forme grâce à une planification constante des projets, en adoptant un cadre très articulé et appelé à se développer lentement dans le temps, entre les jardins et le Palais, entre les espaces extérieurs et intérieurs. La conception des grottes est particulièrement fascinante : l’idée ambitieuse de l’appartement décoré a grottesco a été conçue dès 1662 par Vitalien VI Borromée qui souhaitait réaliser des « pièces d’été ayant l’aspect de grottes », qui en même temps susciteraient l’émerveillement des visiteurs.

Le grand dessin de Carlo Fontana, représentant l’Isola Bella depuis les jardins, date de 1686. Composé de 24 plans de différentes tailles collées sur une toile, le projet donne une vue d’ensemble surprenante qui met en valeur la longueur de l’île.

Ce qui ressort clairement de cette partie de l’exposition et de l’ensemble de cette dernière, c’est que l’œuvre ne s’achève certainement pas avec la mort de Vitalien VI en 1690. Avant même sa mort, l’île était une étape obligatoire du Grand Tour et les vedutisti les plus renommés, tel que Van Wittel, la célébraient comme un lieu enchanté, en noble concurrence avec le dessin en perspective de Carlo Fontana qui, entre réalité et imagination, allait faire école en Europe.

Main sponsor Aon

Articoli consigliati