Isole Borromee Isole Borromee
La visite est incluse dans le billet d’entrée au Palazzo Borromeo

3 mai 2021 - 1 novembre 2021

Vitaliano VI

L’invention de l’Isola Bella

Organisée par Alessandro Morandotti e Mauro Natale

Cette exposition retrace sa vie et surtout son œuvre – le navire qui émerge sur les eaux du lac Majeur – encore aujourd’hui source d’admiration et d’étonnement pour les visiteurs du monde entier.

Mostra-Vitaliano-VI-AON-Main-Sponsor

“L’isola è dama mia”

 

Installée dans la grande salle achevée par son descendant éponyme Vitaliano IX en 1956, la première partie de l’exposition couvre les principales phases de la vie de Vitaliano VI, véritable créateur de la fortune de la famille, renouvelée lors de la seconde moitié du XVIIe siècle, à travers des portraits et des sculptures, des médailles et des documents, dont aussi les projets du Palais et des Jardins de l’île.

Le style baroque dans le nord-ouest de l’Italie est au cœur de cette exposition, et il est encore lisible dans la plupart des salles, où la décoration d’origine est présente.

Des pierres, des marbres et des albâtres peints, des tableaux représentant des villages et des perspectives, des cadres décorés de cristaux de roche, d’agates et de lapis-lazuli collectés dans les années par Vitaliano VI enrichissent le Palais.
Le jardin a été lui aussi enrichi d’architectures en pierre recouvertes de mosaïques, de statues, de fontaines qui, avec les haies, composent de véritables théâtres de verdure.

Stratégies familiales

L’exposition se déroule dans l’immense salle qui a longtemps été au centre de longues discussions entre le commanditaire Vitalien VI Borromée et les architectes Andrea Biffi, Filippo Cagnola et Carlo Fontana.

 
Une grande maquette en bois de cet espace est présentée pour la première fois à l’occasion de l’exposition.

La première partie de l’exposition est consacrée aux politiques familiales : depuis le milieu du XVIIe siècle, l’Isola Bella est le cadre spectaculaire de la consécration internationale des descendants de saint Charles et de Frédéric Borromée. Vitalien VI et Gibert III, cardinal à Rome, tissent un précieux réseau d’alliances entre Madrid, Vienne et Rome ; cette famille de l’ancienne noblesse féodale est alors projetée dans des scénarios plus larges, au-delà des frontières de ce que l’on appelle « l’État Borromée », comme les historiens ont défini le territoire du lac Majeur contrôlé par la famille depuis le XVe siècle.

Un épisode emblématique de cette nouvelle expansion est le mariage de leur neveu et chef de file Charles IV avec la nièce du pape Innocent XI, en 1677. Dans les eaux profondes situées devant l’île, une grandiose fête navale est organisée pour ce mariage, dont l’exposition permet de découvrir les plans et les restitutions graphiques.

Mostra-Vitaliano-VI-Busto
Busto di Vitaliano VI Borromeo, Carlo Simonetta
Isola-Bella-Mostra-Vitaliano-VI-Medaglia
Una delle medaglie di Giuseppe Vismara

Dans cette partie se trouvent également le buste en marbre de Vitalien VI Borromée et son portrait réalisé par un peintre inconnu. Le buste, de Carlo Simonetta, est le seul portrait sculpté du comte Vitalien VI modelé de son vivant.

Le tableau, au contraire, est un portrait de cour qui souligne les vertus de grandeur, de dignité et de magnificence, typiques du personnage. On pense que le tableau a été réalisé par Pier Francesco Cittadini, évoqué à plusieurs reprises dans la maison Borromée pour des travaux de famille. Cette première partie présente aussi un portrait de Vitalien VI réalisé par Salomon Adler et des médailles de Giuseppe Vismara (dont 65 signées) qui illustrent la vie civile, politique, militaire et artistique du duché à travers l’effigie métallique de ses protagonistes, dont celle dédiée à Vitalien VI en 1688.

Histoire d'un grand projet

Un projet déjà cher à Charles III, père de Vitalien VI, qui imaginait de transformer ce « rocher » en un jardin en terrasses.

 

Un dessin des années 1660-1665 nous montre toute l’île entourée par le lac avant les importantes interventions engagées par Vitalien VI qui en ont modifié substantiellement l’aspect. Le relevé précède de peu le premier Projet planimétrique conséquent du Palais, qui est dû à l’architecte Andrea Biffi (vers 1665), dont l’empreinte a marqué de façon indélébile la construction de la grande structure, en guidant également les choix des architectes qui lui ont succédé.

À partir de ce moment-là, l’île change et prend forme grâce à une planification constante des projets, en adoptant un cadre très articulé et appelé à se développer lentement dans le temps, entre les jardins et le Palais, entre les espaces extérieurs et intérieurs. La conception des grottes est particulièrement fascinante : l’idée ambitieuse de l’appartement décoré a grottesco a été conçue dès 1662 par Vitalien VI Borromée qui souhaitait réaliser des « pièces d’été ayant l’aspect de grottes », qui en même temps susciteraient l’émerveillement des visiteurs.

Isola-Bella-Mostra-Vitaliano-VI-Grotte
Progetto delle grotte, Filippo Cagnola, 1698-1690

Le grand dessin de Carlo Fontana, représentant l’Isola Bella depuis les jardins, date de 1686. Composé de 24 plans de différentes tailles collées sur une toile, le projet donne une vue d’ensemble surprenante qui met en valeur la longueur de l’île.

Isola-lato-dei-giardini_architetto-Carlo-Fontana
Il progetto dell’Isola Bella, Carlo Fontana

Ce qui ressort clairement de cette partie de l’exposition et de l’ensemble de cette dernière, c’est que l’œuvre ne s’achève certainement pas avec la mort de Vitalien VI en 1690. Avant même sa mort, l’île était une étape obligatoire du Grand Tour et les vedutisti les plus renommés, tel que Van Wittel, la célébraient comme un lieu enchanté, en noble concurrence avec le dessin en perspective de Carlo Fontana qui, entre réalité et imagination, allait faire école en Europe.

Les intérieurs du Palais

Le cadre baroque voulu par le comte Vitalien VI Borromée est original et unique, grâce aux meubles, sculptures, peintures, stucs, sculptures en bois coloré et doré, et ouvrages d’ébénisterie.

Le projet a été conçu par les architectes Andrea Biffi et Filippo Cagnola, dont la continuité stylistique est évidente, comme le montrent les dessins exposés. Les salles sont ornées de centaines d’œuvres aux cadres peints en or et en bleu turquin, de bustes en marbre, de vases en albâtre et elles se caractérisent par la présence de chambranles en bois peints en faux ébène, enrichis de plaques d’ardoise décorées de fleurs, qui parsèment également les murs.

Sala-della-musica-con-i-quadri-del-Cavalier-Tempesta_Massimo-Listri
Sala della Musica, Palazzo Borromeo
Sala-delle-due-Alcove-o-della-Regina_Massimo-Listri
Sala delle due Alcove o della Regina, Palazzo Borromeo

Vitalien VI et ses concepteurs ont continuellement joué sur le contraste et sur la similitude entre l’intérieur du palais et les jardins extérieurs aménagés en terrasses et les vues sur le lac : les merveilles naturelles et artificielles étaient constamment mises en parallèle.

Lors de la conception du palais, le comte avait prévu une galerie centrale (pour accueillir les peintures qui lui étaient particulièrement chères) avec une alcôve attenante, une solution qui n’est pas inhabituelle pour un palais de l’âge baroque. Cela est attesté par des dessins, des schémas, des fiches de chantier et des photographies représentant des hypothèses de construction et des solutions de décoration.

Il est intéressant de comparer tout cela avec la disposition actuelle du palais et d’observer comment certaines salles (celles des Médailles et du Trône, ainsi que les deux alcôves) ont conservé leur aspect d’origine.

Parmi les tableaux exposés, une place de choix est accordée aux œuvres de spécialistes des nouveaux genres de peinture : natures mortes florales, paysages, perspectives architecturales. Parmi ces derniers, il convient de s’arrêter plus particulièrement sur l’autoportrait du peintre Pieter Mulier (1637-1701), surnommé « Cavalier Tempête », et de son épouse Anna Eleonora Beltrami. Une histoire de mécénat particulière dans laquelle Mulier est accueilli par Vitalien, après de longues années d’emprisonnement à Gênes, bénéficiant de sa protection. En témoignage de sa gratitude, Pieter Mulier lui fit don d’un nombre considérable d’œuvres, déclinant ses différentes spécialités dans le domaine du paysage et des mers en tempête (d’où son surnom) et devenant ainsi le plus important peintre paysagiste présent sur l’île depuis les années de Vitalien VI.

Le Salon

Nouveau Salon de l’île qui est également l’espace accueillant l’exposition.

 
Le Salon a fait l’objet d’un long travail de conception : entre 1686 et 1688, les architectes Andrea Biffi, Filippo Cagnola et Carlo Fontana ont tenté d’interpréter les ambitions du comte Vitalien VI Borromée qui avait imaginé une salle à coupole, inspirée du plan de la basilique San Lorenzo de Milan, l’une des plus anciennes églises de la ville.

Les grandes idées et les propositions couchées sur le papier dans une série de dessins précieux sont exposées ici pour la première fois de manière systématique. La première idée de construire un salon d’apparat remonte à 1662, mais les travaux de construction de cette aile du palais n’ont commencé que plusieurs années plus tard, après une phase de planification ayant duré plusieurs années. En 1690, la mort de Vitalien VI marque un temps d’arrêt des travaux effectués uniquement au niveau des murs d’enceinte, comme le montrent les photographies exposées.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, la famille Borromée a tenté d’achever l’ouvrage. Ce n’est toutefois qu’au XXe siècle que la salle a acquis sa forme définitive, développée par Vitalien X qui a créé le Salon et ses décorations en style baroque entre 1948 et 1960.

Palazzo-Borromeo-Mostra-Vitaliano-VI-interno-salone-nel-1948
Interno del Salone Nuovo di Palazzo Borromeo, 1948
Palazzo-Borromeo-Mostra-Vitaliano-VI-esterno-salone-nel-1948
Esterno del Salone Nuovo di Palazzo Borromeo, 1948

Avec un nombre important d’esquisses et d’études de détails et de décorations, l’évolution du projet est racontée jusqu’à sa structure actuelle.

L’exposition permet également d’admirer une étonnante maquette en bois du salon central du Palais Borromée, réalisée entre 1780 et 1781 par le menuisier Giuseppe Antonio Oltolina d’après un projet de l’architecte Cosimo Morelli d’Imola. La maquette, entièrement originale, a été étudiée, restaurée et elle est aujourd’hui présentée au public pour la première fois. Sa structure en bois de sapin est recouverte de noyer avec tous les détails de la décoration, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

salone-Nuovo-Palazzo-Borromeo
Sala Nuovo, Palazzo Borromeo

Informations utiles

La visite est incluse dans le billet d’entrée au Palazzo Borromeo.

Mostra-Vitaliano-VI-AON-Main-Sponsor

ISOLA BELLA
L'offre des Terre Borromeo

Tour opérateur & agences

Toutes les informations utiles pour les opérateurs : location de lieux, expériences exclusives, téléchargement de matériel et de documents utiles.

Événements & mariages

Les nombreuses âmes et l’allure aristocratique font de cette forteresse le cadre parfait pour un jour spécial.

Offre didactique

La proposition éducative pour les jardins d’enfants, les écoles primaires et secondaires s’est étendue à tous les endroits des Terre Borromeo.

Terre Borromeo

Une histoire d’amour, de protection et de respect qui dure depuis six siècles.

Sur nous

Conseils pratiques

Horaires

  • Isola Bella

  • Isola Madre

  • ROCCA DI ANGERA

  • PARCO PALLAVICINO

Réservez & achetez
  • Directement en ligne, la possibilité d’acheter des billets, des visites guidées et bien plus encore, de manière sûre et rapide.

Comment arriver

  • Atteindre les terres borromées est facile ! Ils se trouvent à seulement une heure et demie de Milan et sont facilement accessibles depuis les principaux aéroports. Découvrez comment les rejoindre en voiture, en train et comment réserver le ferry qui vous mènera aux îles.
Terre Borromeo Plan
Nos partenaires
Instagram Feed
#Berthier130
🖼
L’unica galleria di pittura barocca tra Piemonte e Lombardia conservata fino a noi è a Palazzo Borromeo sull’Isola Bella.
.
È la Galleria Berthier che tra le sue 130 opere, comprende anche dipinti di grandi nomi nella cerchia di Leonardo da Vinci, tra cui Bernardino de’ Conti, tra i maggiori esponenti della tradizione sforzesca.
🖌
Anche in questo ritratto d’uomo, la vista di tre quarti su fondo scuro, l’attenzione ai dettagli del costume del personaggio e la durezza plastica, quasi di derivazione nordica, ne fanno i tratti distintivi di questo grande autore.
.
Vediamo insieme gli altri dettagli nelle Stories?
.
Bernardino de’ Conti
Ritratto d’uomo
1505-1510
Galleria Berthier, Palazzo Borromeo
Isola Bella
.
.
.
#Berthier130
🖼
The only baroque painting gallery between Piedmont and Lombardy preserved to this day is at Palazzo Borromeo on Isola Bella.
.
It is the Galleria Berthier, which houses 130 works including paintings by renowned artists in the circle of Leonardo da Vinci, including Bernardino de' Conti; one of the greatest exponents of the Sforza tradition.
🖌
Even in this portrait of a man, depicted in a three-quarter perspective on a dark background, the attention to detail of the character's costume and the hardness of the plastic, almost of Nordic derivation, are the hallmarks of this great artist.
.
Shall we observe the other details together in our stories?
.
Bernardino de’ Conti
Portrait of a man
1505-1510
Galleria Berthier, Palazzo Borromeo
Isola Bella

#terreborromeo #lakemaggiore #lagomaggiore #borromeoexperience #palazzoborromeo #isolabella #artlovers #galleriaberthier #artgallery #baroque #baroccoitaliano #painting #viaggioinitalia